Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Hypnose, Transe et Inconscient

 

Être en hypnose, être hypnotisé, être en transe, être en état de conscience modifiée ou état modifié de conscience. Toutes ces appellations sont des synonymes pour approcher cet état intérieur particulier

 Comprendre l'état d'hypnose par ses ressentis et l'observation de soi

 

hypnose reverQui ne s'est pas retrouvé en état de rêverie, après un repas, en cours, lors d'une réunion, durant un trajet en train, en voiture en étant passager ... avec peut être une sensation de torpeur, dans laquelle l'on se sent bien, et qu'un effort de notre part soit demandé pour revenir à la situation normale   ?

Qui ne s'est pas retrouvé dans une forme de somnolence, profitant d'un cadre agréable, un parc, une plage, en se laissant aller, en oubliant tous les tracas et turpitudes du quotidien, souhaitant que le temps s'arrête et que l'instant dure, parce que l'on s'y sent bien, ou parce que l'on a la possibilité de trouver des solutions au fond de soi  ?

 

 L'état d'hypnose, état naturel, est vécu par tous

HumaniteSi vous avez déjà vécu des situations similaires, alors vous avez déjà vécu une situation d'hypnose. Tout un chacun se retrouve en état d'hypnose plusieurs fois durant une journée. Ce processus semble être une sorte de régulateur de l'appareil psychique.

Ces états sont presque suffisants pour une approche thérapeutique. En la présence d'un hypnothérapeute ils sont provoqués et un dialogue avec l'inconscient peut alors commencer...

 

Vivre un état d'hypnose en séance d'hypnothérapie procure un bien-être

Paix interieureLes témoignages sont unanimes : au sortir de la première séance, un sentiment de bien-être, de sérénité, de paix intérieure s'est installé, et peut durer jusqu'à 15 jours (oui !). Durant l'état hypnotique, des sensations paradoxales de lourdeur et de légèreté du corps sont souvent perçues, tout comme des impressions d'absence de limite de tout ou partie de son corps. Décrire dans le détail est délicat.

 

 

Différents états d'hypnose ou de transe

Il existe beaucoup d'états différents, ce ne sont jamais les mêmes rencontrés au fil des rendez-vous. Certaines fois une impression de ne pas être "partir" et d'entendre les sons et bruits alentour. Certaines fois l'impression d'avoir décroché de l'était de veille ou de conscience quotidienne et d'être parti dans les profondeurs.

Ces différents états ne sont pas synonyme de variation de qualité des effets de la pratique de l'hypnothérapeute. Ils peuvent être volontairement décidés par le praticien pour un travail particulier comme ils peuvent être les effets de l'inconscient. 

 

La transe

On parle de transe dans le langage technique pour nommer cet état qui est observable est qui doit être atteint pour effectuer un travail. Cet état de relaxation peut être plus ou moins profond. Aussi une mise en veille des facultés de raisonnement et de jugement laissent la place à des perceptions intérieures et des ressentis.

C'est cet état qui est obtenu dans une séance d'hypnose. Dans cet état, l'inconscient devient plus réceptif à des messages, à des informations qui vont permettre le changement. Provoquer une transe s'effectue avec l'aide d'un praticien dans un premier temps.

Une connaissance et maîtrise de ses capacités à entrer en transe permet de pratiquer l'autohypnose.

 

 L'état d'hypnose et le rapport au temps

temps distorsionL'on appelle cela la distorsion du temps. Le retour à la conscience normale en fin de session est toujours perçu. Souvent la transition entre l'état de conscience ordinaire et la transe n'est pas perceptible. C'est un peu comme pour le sommeil. L'on décide de s'endormir mais l'on ne perçoit pas la phase d'endormissement. Et c'est au réveil que l'on a connaissance de s'être endormi. Dans une séance, ce retour et comme une sorte de preuve consciente d'avoir vécu un état de conscience autre, modifié. Ne serait-ce la surprise d'apprendre que la séance a duré 30 mn ou plus en ayant l'impression que 5 ou 10 mn se seraient écoulées.

 

L'inconscient, comment se le représenter ?

Iceberg inconscientLa psyché humaine est souvent comparée à un iceberg qui flotte, la partie consciente la partie visible, la partie inconsciente la partie invisible, cette dernière représentant plus de 80% du volume total de l'iceberg. C'est une représentation "invisible" qui est cohérente pour tenter d'aller plus loin.

L'inconscient suscite certaines interrogations voire des peurs ou des interdits.

Et pourtant, il est et reste notre ami le plus fidèle tout au long de notre vie. C’est lui qui assure presque 95% de nos fonctions vitales : battements cardiaques, respiration, digestion… Il assure aussi la majorité de nos comportements et habitudes (marcher, parler, conduire …), il gère en permanence les mécanismes qui nous permettent d’être en bonne santé, il sait nous préserver d’un danger et met en place des mécanismes de survie. Il sait aussi aller là où les contextes permettent d’acquérir du plaisir et de la sécurité. C'est un système riche et complexe.

 

L'inconscient comme lieu de stockage de nos mémoires, de nos apprentissages, des traits de notre personnalité.

Depuis notre arrivée sur la planète bleue, nous ne cessons d’enregistrer malgré nous tout ce qui est capté par nos sens, par nos émotions, par notre mental. Plus nous grandissons et plus les informations enregistrées, provenant de l’extérieur possèdent un « sens ». Notre personnalité, nos valeurs, nos croyances, sont les « sens » que nous sommes capables de donner - consciemment et surtout inconsciemment - à toute chose. Quand bien même nous soyons attirés par des situations, des gens, des objets, le faisons nous en toute conscience ?

Et sur ce point nous sommes tous logés à la même enseigne… nous vivons entre conscience et inconscience.

L’inconscient serait tout ce qui relève de nous, en tant qu’être vivant, pensant et désirant, hors de toute perception consciente. Alors, de qui relève la responsabilité de tout ce qui est produit dans cette partie qui nous appartient ? Ne serions-nous pas plutôt des êtres inconscients en passe d’être plus conscients, ou l’inverse ? Ou les deux ? ...

Négliger l’inconscient c’est aussi se priver d’un réservoir gratuit, à disposition permanente, de capacités sans limites pour avancer dans la vie. Pour profiter pleinement de ces richesses, il est nécessaire d’aller voir de plus près cet ami présent depuis notre naissance, et comme dans beaucoup de retrouvailles, l'on se remémore les instants partagés.

 

Quand notre inconscient prend le pas sur nos réflexions et actions conscientes

Il produit aussi des pensées, des paroles, des émotions, des sentiments et des comportements malgré nous, pas forcément en accord avec nos pensées conscientes… avec des conséquences plus ou moins perturbantes, plus ou moins pénalisantes.

Et quand le tout se répète régulièrement, malgré nos efforts, malgré notre volonté conscients pour s'en débarrasser, des souffrances psychologiques s’installent et la vie peut aller jusqu'à perdre de son sens. De par sa complexité, les mécanismes physiologiques peuvent s’en voir aussi altérés, alors la maladie s’installe dans le corps. Quand quelque chose cloche, c’est souvent que notre inconscient essaie de nous communiquer quelque chose, à sa façon...

 

La logique de l'inconscient n'est pas la logique consciente ... la source de beaucoup de conflits intérieurs

Coherence interieure... parce qu'il possède son propre langage, sa propre logique, différents de nos fonctionnements conscients.

Dans certaines situations de la vie, quand l'écart entre conscient et inconscient est trop important (on parlerait alors d'incohérence), il est parfois nécessaire de s'accorder un moment pour aller à la rencontre de celui-ci.

Quelle que soit la situation, notre inconscient prendra la décision de ce qui est le meilleur pour soi, en fonction que ce qu'il possède comme apprentissages. Et c'est là qu'intervient la possibilité de changement : consulter les apprentissages mémorisés, acquérir de nouveaux apprentissages.

 

L'hypnose comme voie d'accès et de dialogue avec l'inconscient

L'hypnose prend alors tout son sens, pour aller à sa rencontre et engager un dialogue alors possible.

Qui dit dialogue dit échange d'informations entre 2 parties. C'est ce qui est à l'oeuvre dans une session d'hypnose utilisant la technique d'hypnose conversationnelle.

Ainsi, la nature de ces échanges va permettre une meilleure connaissance de soi.

Par l'approche de la Programmation Neuro Linguisitque et de l'hypnose Ericksonienne, un travail s'effectuera plutôt sur les solutions à un ou des problèmes.

Par l'approche de l'hypnoanalyse et de la régression, un travail s'effectuera sur la compréhension du problème, sur les incohérences entre le conscient et l'inconscient.

Aussi, durant une session d'hypnose, une ou plusieurs techniques seront utilisées, mélangées, en fonction de ce qui se présentera, en fonction de l'approche du praticien, et aussi en fonction de la personnalité du futur hypnotisé.